Evolution des formes de travail

Focus sur le phénomène d’ubérisation dans la branche du commerce succursaliste de l’habillement

Par l'Opcommerce le 15 juin 2020

L’essor des technologies numériques, l’évolution des modes de consommation et les nouvelles attentes des publics vis-à-vis du monde du travail, entraînent une évolution des relations contractuelles entre les entreprises et leurs collaborateurs et donnent ainsi lieu à des formes de travail nouvelles et atypiques.

Un des phénomènes marquants de ces évolutions est celui d’ubérisation, modèle économique basé sur la création de plateformes d’intermédiation de l’emploi, mettant en relation directe employeurs et candidats en recherche d’emploi.

Etude prospective

Pour accompagner ce changement des modes d’activité et de consommation, la branche du commerce succursaliste de l’habillement a mandaté l’Observatoire prospectif du commerce pour réaliser une étude prospective sur l’évolution des formes de travail, visant prioritairement les métiers de la vente.

Cette étude poursuit deux objectifs :

- étudier en quoi le développement des plateformes d’intermédiation de l’emploi impacte les formes de travail dans la branche et appréhender l’ampleur du phénomène d’ubérisation,

- apporter un éclairage sur les évolutions en matière d’emploi qui en découlent et les typologies de contrats qui s’y pratiquent. 

Principaux constats

Cette étude s’est appuyée notamment sur 17 entretiens qualitatifs auprès de trois cibles principales : responsable des plateformes, entreprises et utilisateurs.

Deux constats principaux :

- Il n’y a actuellement pas de phénomène d’uberisation externe dans les enseignes de mode, même si dans cette branche d’activité, comme dans d’autres secteurs, les formes de travail évoluent progressivement

- Parmi les déclinaisons d’utilisation des plateformes d’intermédiation, celle permettant le travail partagé entre différents magasins ou enseignes semble répondre   au mieux aux enjeux des métiers de la vente dans le secteur de l’habillement.

 

En savoir +

> Synthèse de l’étude

L'Opcommerce est sur Twitter, retrouvez nos infos, nos actus et bien plus encore...

Suivez-nous sur Twitter