Témoignage d’entreprise

Témoignage d’entreprise

OKNOPLAST FRANCE ouvre grand ses portes à la diversité

Pour engager l’entreprise dans une démarche de responsabilité sociale, Oknoplast France, basé à Rennes, a remis à plat sa politique RH et misé sur la diversité, avec le soutien de l’Opcommerce.

Quand il reprend les rênes d’Oknoplast, en février 2020, Gilles CARRÉ-ROUÉ en est convaincu : impossible aujourd’hui de déployer un projet d’entreprise sans l’articuler avec une démarche de responsabilité sociale et sociétale.

« Après avoir mis à plat les RH, retravaillé l’organigramme et les fiches de poste, organisé des élections professionnelles pour installer un CSE, nous avions besoin d’être accompagnés sur les questions de diversité et de RSE au sens large », explique le dirigeant.

Démarche globale

En sollicitant l’Opcommerce, Gilles CARRÉ-ROUÉ est conseillé sur le dispositif Commerce & diversité par Florence DANVEAU, Conseillère emploi-formation à la délégation régionale Bretagne de l’opérateur de compétences.

« Lors de notre entretien, j’ai compris qu’au-delà du spectre purement RH et règlementaire, il y avait une demande encore plus globale du client autour de la stratégie de son entreprise. Les sujets sur la diversité et le recrutement ont très vite été abordés, comme par exemple le recrutement de personnes en situation de handicap pour éviter de tomber dans de la discrimination à l’embauche, faute de pratique ou d’expérience », se souvient-elle.

État des lieux

Dans la foulée, Florence DANVEAU met donc le dirigeant en contact avec Guylène BLANQUART du cabinet Diversea Conseil, spécialisé sur ces thématiques. « Nous avons commencé par une réunion de cadrage pour connaître l’entreprise et réaliser un premier état des lieux des actions déjà engagées, détaille la consultante. C’est là que j’ai compris que l’objectif de l’entreprise n’était pas seulement de se mettre au diapason de la réglementation, mais aussi d’entrer dans une démarche de management participatif. »

Groupes de travail

L’ambition de Gilles CARRÉ-ROUÉ est, en effet, d’associer étroitement les salariés au projet pour créer une véritable culture d’entreprise. Deux groupes de travail sont ainsi mis sur pied au printemps 2021.

« Pendant une heure et demie, nous les avons fait plancher sur les questions de diversité, de handicap, d’égalité salariale entre les femmes et les hommes, mais aussi sur les enjeux écologiques », explique la consultante. Et les idées des salariés ont fusé pour recruter des personnes en situation de handicap sur des postes sédentaires, mieux accueillir les jeunes en stage ou en alternance ou encore engager l’entreprise dans une démarche plus respectueuse de l’environnement…

Plan d’actions et bons tuyaux

Avec toute cette matière, Guylène BLANQUART a ensuite construit un plan d’actions très concret. « A la fin de l’accompagnement, je remets au dirigeant une feuille de route et un calendrier d’actions à mettre en place sur deux ans. Tous les trimestres, il peut ainsi faire le point sur les actions engagées, les difficultés rencontrées, etc… »

En plus de cet outil de pilotage, elle a aussi partagé avec l’entreprise ses « bons tuyaux », comme des adresses pour acheter du mobilier de bureau auprès d’un Ésat (Etablissement et services d’aides par le travail qui emploie des personnes handicapées ), ou encore des visuels et des affiches prêts à l’emploi à utiliser dans le cadre d’un plan de prévention du harcèlement…

Quatre mois après la fin de l’accompagnement, les premiers résultats sont là. « Nous avons initié le recrutement d’une personne en situation de handicap et d’un alternant qui vont bientôt nous rejoindre. Désormais, à métier équivalent, nous proposons un salaire équivalent. Nous travaillons aussi avec de nouveaux prestataires, comme l’entreprise Café Joyeux qui emploie des personnes autistes ou atteintes de trisomie 21 et nous fournit en café, ou la société Handirect qui réalise désormais nos flyers », raconte Gilles CARRÉ-ROUÉ.

Référent RSE

Un référent RSE est en cours de recrutement en interne et l’entreprise a prévu de déménager en 2022 pour rejoindre des locaux accessibles aux personnes handicapées et moins gourmands en énergie. Des efforts qui ont vite été remarqués ! Le groupe polonais auquel Oknoplast appartient a décidé de faire de sa filiale française le pilote de sa politique RSE.

Partager l'actualité sur :

Retour aux actualités